L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 27 Oct 2020 16:20

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 14 Mars 2013 10:22 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 14 Déc 2012 12:41
Message(s) : 483
Avez-vous une source pour cette histoire de reliquaire ?

Sinon, je continue mon bonhomme de chemin... :blablabla:

La barbe et les cheveux ont poussé après la mort : les défenseurs de la thèse de la substitution des corps affirment que:

- La barbe a poussé après la mort, ce qui ne se produit pas.
- Les cheveux sont présents alors que Napoléon a été rasé.

Voyons les témoignages.

Inhumation - mai 1821

Louis Marchand
Mémoires de Marchand, Premier valet de chambre et exécuteur testamentaire de l'empereur Napoléon, Tallandier, 2003, p. 576.

L'Empereur avait destiné ses cheveux aux membres de sa famille ; avant de procéder à l'opération du moulage, ils furent rasés et mis sous scellés par le comte de Montholon qui m'en rendit dépositaire.

Francesco Antommarchi
Les derniers moments de Napoléon, tome 2, Barrois, p. 157.

Napoléon avait destiné ses cheveux aux divers membres de sa famille ; on le rasait,

Exhumation - octobre 1840

Philippe de Rohan-Chabot
Souvenirs inédits, les 5 cercueils de l'Empereur, France-Empire, 1985, p. 90.

La barbe, qui a poussé depuis la mort, donne une teinte bleutée au menton.

Rémy Guillard
Procès-verbal dressé par le chirurgien-major, à bord de la Belle-Poule.

ceux du menton étaient légèrement bleuâtres; cette teinte-là s'empruntait à la barbe qui semblait avoir poussé après la mort;

Coquereau

Sur son menton se distinguait parfaitement l'empreinte de la barbe;

Conclusion :

Nous sommes là encore face aux différentes descriptions et peut-être aux tentatives d'explications.

Guillard, qui était le plus près et a été le seul à avoir touché l'Empereur dit: "cette teinte-là s'empruntait à la barbe qui semblait avoir poussé après la mort", ce qui se présente comme une supposition
tandis que Coquereau affirme: "sur son menton se distinguait parfaitement l'empreinte de la barbe"

Deux minutes, avec l'émotion et sans photographie, c'est décidément très peu pour arriver à des certitudes et des descriptions parfaitement identiques.

Les témoignages doivent me manquer, mais je n'ai pas trouvé le témoin qui parle de cheveux en 1840.

Il n'y a pas, ici non plus, de "preuve" de la substitution.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013 14:09 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14393
Pour la référence, il faut que je la retrouve... :rougi:

Sinon, pour les cheveux, c'est Marchand qui évoque cette affaire, devant l'enseigne Pujol (qui retranscrira ce témoignage dans son ouvrage sur Sainte-Hélène) :

"Les cheveux qui restent sont intacts."

Et Marchand s'étonne de la barbe repoussée, se souvenant avoir rasé l'empereur une seconde fois avant la prise du masque.

Voici le témoignage de Pujol (De la vallée du Tombeau au dôme des Invalides) :

"Les cheveux si beaux, qu'il portait longs à Sainte-Hélène, avaient été coupés avant sa mort pour être envoyés à son fils ; mais le peu qui reste est intact." P.84.

"Toute la figure est momifiée, un peu noircie ; le nez légèrement affaissé ; les lèvres déprimées. Il est néanmoins assez peu défiguré pour être reconnu par qui n'aurait vu que son portrait, malgré sa barbe longue de plus d'une demi-ligne.

M. Marchand se rappelle pourtant avoir rasé l'empereur quelques instants après sa mort." P.85.

Vos "inspirateurs" ne se sont pas donnés la peine de beaucoup chercher...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013 16:32 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 14 Déc 2012 12:41
Message(s) : 483
Admettons... Toutefois, je constate que l'allusion aux "cheveux intacts" n'émane que de Pujol. C'est après qu'il cite Marchand à propos de la barbe... Or, Pujol n'était pas présent à l'exhumation, mais seulement présent l'après-midi du 15 sur les quais dans l'attente du cortège funèbre. Pujol a pu glaner quelques infos dont il a fourni son livre, mais qui n'émanaient pas toutes de Marchand. Non, décidément, je ne vois pas là une preuve quelconque de substitution, les avis étant partagés sur la repousse post-mortem des barbes...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013 21:02 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14393
Marchand n'a pas écrit sur le Retour des Cendres. On a une lettre de lui à Joseph. Soyez certain qu'il était d'accord avec ce qu'a écrit Pujol. Que personne n'a critiqué, ni censuré... Pujol n'a rien inventé et a répété ce qu'il avait entendu.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013 10:28 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 14 Déc 2012 12:41
Message(s) : 483
Soit ! Mais c'est un peu léger quand même...

Passons au visage de l'exhumé :

Voici la phrase qui fait douter ;

Louis Etienne Saint-Denis dit le Mameluck Ali - Journal inédit du Retour des Cendres, Tallandier, 2003, p. 179.

La tête a encore quelque ressemblance avec le masque, particulièrement la partie inférieure de la figure.


Pourquoi fait-elle douter?

Certaines personnes pensent que le masque mortuaire officiel n'est pas celui de l'Empereur. Si le visage de l'exhumé ressemble au masque mortuaire, c'est donc que l'exhumé n'est pas Napoléon.

Le corps de Napoléon aurait donc été remplacé par un cadavre qui lui ressemble.

C'est assurément la solution la plus complexe à mettre en oeuvre, car il faut trouver un cadavre qui présente une ressemblance avec Napoléon, qui soit dans un état de conservation acceptable et qui puisse se trouver à Sainte-Hélène au bon moment. Il n'y a jamais eu d'élément sérieux qui ait pu être avancé pour prouver que ce cadavre pourrait être celui de Cipriani, mort trois ans avant Napoléon et dont on ne connaît pas le visage.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013 10:58 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14393
Oui, mais il n'y a pas que celle de Saint-Denis. Il y aussi Gourgaud, "oublié" par l'inspiratrice... :16:

compte-rendu inédit du général Gourgaud qui figure dans ses archives privées, déposées aux Archives nationales, selon Jacques Macé. Gourgaud a aussi écrit :

" La belle tête de l'Empereur, à l'exception du nez qui paraissait avoir été comprimé par le coussin du cercueil était en parfait état. On distinguait même sur ses lèvres cet espèce de rire sardonique qu'indique le plâtre moulé. Les mains étaient même de couleur rosée. Le docteur, après avoir taté les chairs, déclara que le tout était momifié".

Quant au cadavre, était-ce si difficile de trouver le corps d'un soldat britannique mort à Sainte-Hélène quelques mois avant l'exhumation ?

Toutefois, je ne m'arrête pas à cette solution. Le visage de l'exhumé ressemblait au masque officiel. C'est sans doute pourquoi les milieux napoléoniens officiels s'accrochent mordicus à la thèse de l'authenticité (au moins partielle) du masque présenté par Antomarchi en 1833 !

Soutenir que l'on ne connaît pas le visage de Cipriani est osé ! Il y a la caricature des cinq têtes pour cela, nonobstant l'erreur (volontaire ?) attribuant celle de Cipriani à Gourgaud...

De plus, le visage rendu par le masque Antomarchi ressemble au portrait de Saliceti, dont O'Meara a dit qu'il était le père naturel de Cipriani ! C'est ce que ce dernier lui avait confié, en tout cas !!!

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013 18:28 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 14 Déc 2012 12:41
Message(s) : 483
Il est vrai qu'à s'en tenir au sens littéral des termes employés, un observateur impartial serait dans l'obligation de vous donner raison. Cependant, la description de la tête de l'exhumé par les autres témoins met le tout en balance...

J'en viens aux cercueils, bien que j'ai pris connaissance de la trouvaille du "Carré Impérial".

Procès-verbal d'ensevelissement.

"Cejourd'hui, sept mai mil huit cent vingt et un, à Longwood, île de Sainte-Hélène, le corps de l'empereur Napoléon, étant revêtu de l'uniforme des chasseurs de sa garde, a été, par nous sous-signés, déposé dans un cercueil de fer-blanc, doublé de satin blanc, oreiller et matelas de même étoffe: Nous y avons également déposé le coeur, renfermé dans un vase d'argent, surmonté de l'aigle impériale, et la boîte contenant l'estomac; de plus un vase aux armes impériales, un couvert d'argent dito, une assiette dito, six doubles napoléons d'or de France. quatre napoléons simples d'or, deux doubles napoléons d'argent, deux doubles napoléons d'or d'Italie.
"Ce premier cercueil, ayant été soudé en notre présence, a été placé dans un autre en plomb, lequel, après avoir été également soudé, a été renfermé dans un troisième cercueil en bois d'acajou.
"Le cercueil a été placé sur le lit de camp, dans la chapelle ardente, et recouvert d'un drap mortuaire en velours, sur lequel nous avons étendu le manteau que, depuis la bataille de Marengo, l'Empereur portait dans toutes ses campagnes.
"Après quoi, nous avons dressé et signé le présent procès-verbal, les jour et an que dessus.

Signé:
"le comte de MONTHOLON,
"le comte BERTRAND,
"MARCHAND."

Montholon
Les Souffrances de Napoléon

En fait, TOUS les témoignages parlent de 4 cercueils (sauf Marchand). Le seul bémol est dans le PV français mais les trois signataires n'étaient pas présents à TOUTE l'opération des cercueils, mais SEULEMENT à celle consistant à déposer Napoléon dans celui de fer-blanc, avec tout ce qui l'accompagnait, et à la soudure finale de ce cercueil seulement. Antommarchi, Ali, etc ont dû rester à toute l'opération.

En substance le PV dit correctement:
Ce premier cercueil ayant été soudé en notre présence, a été placé dans un autre en plomb lequel après avoir été également soudé a été renfermé dans un troisième cercueil de bois d'acajou...

Bref, la "présence" ne semble être indiquée QUE pour la soudure du premier cercueil. Pour la suite, les trois signataires ont dû penser que le cercueil acajou allait NATURELLEMENT être celui extérieur, donc recouvrant les deux en métal. Donc ils ont rédigé le PV dans l'ordre fer-blanc, puis plomb puis finalement acajou.

Quant à Bertrand dans ses Cahiers, il n'a pas vraiment été précis. Il n'a pas écrit les cahiers dans un but de PV officiel mais plutôt comme des mémoires. Alors, à ce moment-là au soir du 7 mai, il s'était plutôt intéressé à l'herméticité des cercueils comme le lui avait été indiqué par le sieur Millington quand il a écrit:
On a scellé le fer blanc, puis l'enveloppe en plomb. On dit que l'air ne pénétrant pas, cela se conserverait des siècles.

Aucune mention des cercueils en bois.

Enfin concernant le rapport d'Hudson Lowe à Bathurst, il a écrit:
The coffin at the particular desire of Count Montholon was constructed as follows:
1. a plain coffin lined with tin
2. a lead coffin
3. a mahogany coffin

Ce qui veut dire 4 cercueils en fait car le point 1 correspond à un cercueil d'acajou dont le contenant était en fer blanc. Donc il respecte lui aussi l'ordre et la quantité des cercueils comme tous les autres témoins.

En bref, seul le PV officiel français diverge, ainsi que la conviction de Marchand, encore exprimé en juin 1840. Mais compte tenu que tous les 4 cercueils ne sont pas arrivés en même temps, ça a créé des anomalies dans les rapports et mémoires.

Et ceci explique aussi le cas du récit Millington. Il n'était pas présent lors de l'arrivée du 4e cercueil en acajou 2 jours plus tard. Quand il a écrit son récit, sans aucun doute en 1821 pour le soumettre éventuellement à Hudson Lowe ou Darling si on le lui avait demandé, il a écrit 3 cercueils, car c'était ceux du 7 mai, à savoir fer-blanc puis acajou (mais qui aurait pu être un autre type de bois), puis plomb. Ce récit, publié dans un journal de Ceylan en 1837, a été repris à travers le monde car, forcément, tout ce qui touche à Napoléon intéresse tout le monde ! Alors, les journaux de langue anglaise ont repris ce récit. Aux USA, on ne connaissait pas ce problème de cercueils, et on a dû reprendre le récit tel quel, à savoir 3 cercueils. En Angleterre on a dû ajouter une phrase pour indiquer le 4e cercueil car des récits existaient déjà qui mentionnaient ce cercueil (par ex le livre d'Antommarchi mais aussi d'autres articles publiés auparavant). Donc certains textes (surtout les journaux américains) ont publié:

This tin coffin with its contents was then enclosed in a mahogany coffin and they were enclosed in a lead coffin which made in all three coffins.

Alors que les autres ont apporté le correctif attendu:

This tin coffin, with its contents, were then enclosed in a mahogany coffin, and they were then enclosed in a lead coffin, and all were afterwards enclosed in a mahogany coffin, which made in all four coffins.

Donc ce texte Millington a été amendé par les journaux qui en savaient plus afin de refléter la réalité des 4 cercueils.

Comme Jacques Macé l'a écrit, Marchand a considéré le 1er cercueil en bois et son revêtement en fer-blanc, comme faisant partie d'un tout.

Il n'y a donc pas d'anomalies dans le nombre des cercueils...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Mars 2013 10:41 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14393
Tous les témoignages ? Non, puisque Montholon reste fidèle à l'énumération de TROIS cercueils (Les souffrances de Napoléon, 1847). Même chose pour Bertrand en 1821 dans ses cahiers.

On peut admettre que Marchand, Bertrand et Montholon se soient retirés après la soudure du cercueil en fer-blanc. Mais ils ne mentionnent pas de cercueil en bois entre le fer-blanc et le plomb. Donc, ils n'en ont vu aucun. C'est assez compréhensible : si le fer-blanc était contenu dans un cercueil en bois, comment le souder dans ces conditions ? Cela risquait de détériorer le cercueil en bois, voire de l'enflammer !

Il y a pu avoir une caisse en bois, destinée à séparer le fer-blanc du plomb, mais certainement pas un véritable cercueil. Et Marchand, même après avoir lu les mémoires d'Antomarchi, même après en avoir discuté avec Saint-Denis, reste accroché au PV du 7 mai 1821. En juin 1840, il parle toujours de TROIS cercueils. Et Bertrand qui en a eu connaissance, ne le corrige pas sur ce point.

C'est bien pourquoi Thiers peut déclarer que le rapport secret d'Hudson Lowe est conforme au témoignage de Marchand.


viewtopic.php?f=9&t=875

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Mars 2013 15:33 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 14 Déc 2012 12:41
Message(s) : 483
Effectivement, on peut penser que les Français soient encore dans l'illusion de 3 cercueils en juin 1840. Bertrand a dû prendre connaissance des déclarations de Marchand auprès de la commission chargée de donner des conseils sur la meilleure façon de conserver les restes. Mais ils ne semblent pas avoir été perturbés par la découverte de 4 cercueils...

Dernière chose : Les jambes fléchies !

Les défenseurs de la thèse de la substitution des corps affirment que:

- Les jambes sont fléchies alors qu'on n'enterre personne ainsi.

Exhumation - octobre 1840

Rémy Guillard
Procès-verbal dressé par le chirurgien-major, à bord de la Belle-Poule.

les membres inférieurs légèrement fléchis

Guillard est le seul à parler des jambes légèrement fléchies, tout comme Ali est le seul à mentionner la raie verte et que seul Coquereau parle des éperons.

Deux minutes, avec l'émotion et sans photographie, c'est décidément très peu pour arriver à des certitudes et des descriptions parfaitement identiques.

Là encore, c'est plutôt léger d'y voir une preuve de la substitution...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Mars 2013 16:28 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14393
Décidez-vous ! Les jambes sont-elles fléchies ou pas ? Parce que -entre tous mes détracteurs, certains l'admettent, d'autres (comme vous) en doutent ! Il faut se mettre d'accord...

MM. Macé et Lentz l'ont admis. Les jambes sont légèrement fléchies. Ils retiennent donc le témoignage de Guillard sur ce point (corroboré par plusieurs dessins d'époque).

Image

Ils n'y voient pas une preuve de substitution, car le cadavre a pu bouger soit en 1821, soit en 1840.

M. Lentz a même été jusqu'à dire que le cercueil étant trop court, on a fléchi les jambes de Napoléon en 1821. M. Macé pense plutôt que cela a pu se faire en 1840 : le corps aurait glissé vers l'avant...

Mais ce n'est pas le cas, parce qu'alors, le coussin qui supportait la tête aurait glissé aussi. Rien de tel n'a été constaté.

Il faut donc donner raison à M. Lentz contre M. Macé... Sauf que le cercueil, qui mesurait 1,78 n'était pas trop court pour y loger Napoléon (mais sans son chapeau) !

C'est si vrai que votre "source" a préféré renoncer à ces explications pour nier purement et simplement les jambes fléchies. Un seul témoignage, donc... irrecevable !

Sauf que si les bottes sont appuyées sur les talons (Las-Cases), c'est à dire si les talons sont à fond contre la paroi du cercueil, c'est bien que les jambes sont fléchies. Autre raison de le penser, Saint-Denis évoque les vases sous les jambes. Mais en fait, pas au point de les relever. Non, sous les genoux, là où ça plie...

Et voilà que deux autres témoignages (de différente manière) confirment ce qu'à écrit Guillard. Vous voyez qu'une question que vous jugez sans importance, revêt, au contraire, un intérêt capital.
:salut:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 112 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB