L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 22 Sep 2018 3:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 13 Jan 2012 11:15 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13491
Traduction proposée par Le Carré Impérial :

L’ADN de Napoléon identifié

Napoléon 1er par Paul Delaroche
Le 31 décembre 2011, le journal de la recherche biologique moléculaire a publié les travaux exécutés par Gérard Lucotte (Institut de génétique moléculaire anthropologie de Paris), Thierry Thomasset (Laboratoire RX de Compiègne) et Peter Hrechdakian (Unifert Group SA, Bruxelles) à propos de la détermination de l’haplogroupe Y de Napoléon 1er. L’ADN a été extrait de deux îlots de gaines folliculaires situés à la base de deux poils de barbe, conservés dans le reliquaire de Vivant-Denon (graveur, écrivain, diplomate et administrateur sous le 1er Empire).

L’identification génétique des anciens spécimens biologiques est limitée à l’analyse de fragments d’ADN dégradé, mais le développement et l’application des tests ADN pour l’identification complète de l’historique échantillons sont d’un intérêt considérable. Ces différentes études, dont celles concernant les dynasties françaises, comprennent les analyses du cœur de Louis XVII, fils de Louis XVI, et l’analyse génétique du sang présomptif de Louis XVI. En 2010, le professeur Lucotte a décrit la découverte d’une variante rare dans la séquence du segment hypervariable de l’ADN mitochondrial extrait de deux cheveux préservés et conservés dans le reliquaire de Vivant-Denon, authentifiés comme appartenant à Napoléon 1er. Désormais, l’haplogroupe précis du chromosome Y de Napoléon 1er, basé sur l’ADN extrait des cellules de débris adhérents à deux poils de barbe conservés dans le reliquaire, est identifiable.

Le reliquaire de Vivant-Denon, déposé au Musée Bertrand de Châteauroux, contient dans son compartiment des poils de Napoléon 1er. Deux d’entre eux ont été utilisés pour détecter les rares variante de la séquence d’ADN. Le compartiment contient également, dans la partie inférieure, au moins trois poils de barbe. Examinés par microscopie électronique, ces poils de barbe sont différents par leur diamètre important, leurs sections angulaires, et dans la finesse de leurs balances, ce qui correspond à une plus rapide croissance. Publiés par le centre canadien des sciences, de l’éducation et énergie dispersive X-ray, les échantillons ont été analysés par microscope électronique à balayage, sans aucune préparation. Les analyses ont été réalisées en utilisant un instrument Philips XL30, équipé d’une dispersion d’énergie Bruker AXS de rayons X. Le système d’analyse est le PGT de la technologie Gamma Princeton.

L’ADN a été extrait sur deux îlots riches en phosphate de calcium observés à la base de deux poils de barbe, en utilisant un système efficace à domicile, à la procédure manuelle. Brièvement, les deux échantillons ont été séparément incubés pendant une nuit à 50 °C, dans une solution de lyse (0,5% SDS, 50 mM TRIS et 100 ug/l de protéinase K dans stériles H2O). Par la suite, les ADN ont été extraits trois fois successivement au phénol-chloroforme, et concentrés en utilisant une colonne Centricon-30 jusqu’à un volume de 10 ul. Pour contrôler toute contamination de l’ADN potentiel, un contrôle d’extraction a été préparé au début de la procédure.

Le test d’amelogénine a été réalisé avec un kit d’identification. Le gènotype Y microsatellite a été déterminé. Les pré-étapes et post-étapes ont été réalisées en laboratoires physiquement séparés, pour éviter une contamination; les conditions de travail avec gants, masques, embouts de pipette, microcentrifugeuse et tubes PCR sont décrits par le professeur Lucotte. Dix polymorphismes nucléotidiques simples ont été utilisés pour établir le Y-haplogroupe. Ils ont été génotypés dans l’ordre hiérarchique suivant: M125, M174, M35, M33, M123, M81 et M78 en premier (pour déterminer la branches basales de l’arbre phylogénétique définir les clades majeurs), puis en second M34, M84 et M290 (à déterminer la différenciation terminale). La partie non recombinante du chromosome Y haplogroupe a été déduite, selon la phylogénie la plus récente. Le professeur Lucotte était le seul expérimentateur de cette étude.

L’ADN du prince Charles Napoléon (né en 1950, fils aîné de Louis-Napoléon-Jérôme Bonaparte (1914-1997), descendant de 4ème génération de Jérôme Bonaparte (1784-1860), le plus jeune frère de Napoléon 1er) a été génotypé par 37 premiers marqueurs génétiques, afin d’établir son profil Y haplogroupe. Son ADN a également été génotypé de la différenciation terminale (M34, M84 et M290).

Résultats: les trois poils de barbe sont, dans certaines régions, complètement recouverts par de petites microparticules d’un savon potassique (le savon à barbe), analysé par dispersion d’énergie X-ray. Sur le bord des sections de ces poils coupés, il y a quelques fragments de micro-fer de type industriel (sans manganèse et de chrome), qui correspondent à des micro-débris du rasoir utilisé pour couper la barbe. Il n’est guère douteux que le rasage et la coupe de ces poils de barbe ont été réalisés post-mortem, car deux des trois poils sont relativement volumineux et ont des tissus desséchés (qui doit correspondre à des extrémités supérieures de la gaine entourant les ampoules folliculaire). L’analyse de ces pièces par rayons X montre qu’elles sont riches en phosphate de calcium (qui correspond à des cornées et des structures desséchées); ces îlots de tissus contiennent des cellules sanguines, ainsi observables. L’ADN a été extrait sur les deux îlots (un pour chacun des deux poils de barbe). Une quantité d’ADN estimée de 32 ng et 21 ng a été obtenue à partir de chacun de ces deux îlots. Toutes les analyses ultérieures de ces deux ADN ont été réalisées en parallèle et ont donné exactement les mêmes résultats pour les marqueurs génétiques utilisés. Le premier Y spécifique utilisé était celui du gène de l’amélogénine. Il confirme que l’ADN testé correspond à un individu de sexe masculin (XY). Trois valeurs indiquent que cet individu mâle correspond (avec une valeur de probabilité de 76,5%) à l’haplogroupe Y E1b1b et au sous-haplogroupe E1b1b1c. Plus précisément cet individu, étant de différenciation terminale M34, M84 et M290, est classé comme étant E1b1b1c1. Afin de vérifier l’Y-haplogroupe de Napoléon 1er, l’ADN du prince Charles Napoléon a été comparé. Le profil Y de Charles Napoléon est très révélateur de l’Y-haplogroupe E1b1b1. Les valeurs sont les mêmes, y compris pour le M34, M84, M290 et appartient à l’Y-haplotype E1b1b1c1 comme Napoléon 1er.

Conclusion: Les professeurs ont montré, par analyse sur la base de deux poils de barbe, que l’Y-haplogroupe de Napoléon 1er est de type E1b1b1c1. Ce résultat est confirmé par l’étude de l’haplogroupe sur Charles Napoléon, son descendant actuel mâle collatéral. L’utilisation de 37 marqueurs permet d’établir des profils correspondants. L’E1b1b1c1 a été trouvé à petites fréquences en Afrique du Nord et en Europe du Sud (6,6% en Sicile, par exemple) et a sa plus forte concentration en Éthiopie et au Proche-Orient. Selon la classification du projet haplozone, les grappes haplogroupes de type E1b1b1c1 sont identifiées de la façon suivante: l’E1b1b1c1 A (Européens, Allemands et Espagnols), par l‘E1b1b1c1 B (Arabes des pays du Golfe Persique), l’E1b1b1c1 C (Britanniques et Irlandais), par l’E1b1b1c1 D1 (Askenazi) et par l’E1b1b1c1 D2 (Européens et les peuples du Levant et Turquie). L’âge de ces grappes a été calculé. Il est estimé à 3850 ans (± 450 ans). La descendance a migré vers l’Europe. Apparemment, l’émergence était liée à la même période de l’histoire du Moyen-Orient. Pour déterminer l’âge de l’ancêtre commun de tous E1b1b1c1, les professeurs ont compilé des échantillons d’haplotype libanais, syrien, palestinien et turc (avec implication des marqueurs microsatellites). Le modèle haplotype de tous les clusters et les haplotypes notés ne sont pas liés aux cinq groupes précédents, et sont désignés comme E1b1b1c1 divers. L’âge de l’ancêtre commun le plus récent de tous les transporteurs modernes E1b1b1c1 est de 7000 ans (± 850 ans). Ce type d’analyse suggère la présence de l’haplogroupe E1b1b1c1 dans les peuples de l’Asie Mineure occidentale jusqu’au cinquième millénaire avant J-C.

La ligne masculine de la famille Bonaparte était de Toscane, et la mère de Napoléon 1er, Laetizia Ramolino, était de Ligurie. L’E1b1b1c1 du chromosome Y doit être caractéristique de la ligne paternelle. Les ancêtres paternels de Napoléon 1er sont connus depuis la 17e génération. L’ancêtre le plus éloigné est né à Sarzane, une petite ville italienne fondée au sud de La Magra, une rivière qui sépare la Ligurie et de la Toscane, entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle. Giovanni (11ème génération), fils unique, était le premier ancêtre paternel de Napoléon 1er et avait quitté Sarzane pour la Corse. Napoléon 1er, lui-même, savait son ascendance. Dans le Mémorial de Sainte-Hélène, il a déclaré: « La mère du pape Nicolas V provient de Sarzane, et elle était aussi une Bonaparte ». Il confie au docteur Antommarchi, son dernier médecin, à propos de cette ascendance masculine: « Mon ancêtre le plus éloigné, qui habitait Toscane, avait les principes que je professe ». Napoléon savait probablement ses origines orientales, parce que Francesco Bonaparte (le fils Giovanni), était un mercenaire sous les ordres de la République de Gênes à Ajaccio en 1490, et était surnommé « le Maure de Sarzane ».

Source détaillée sur: http://www.ccsenet.org/journal/index.ph ... 10609/9658

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Jan 2012 16:15 
Merci infiniment pour avoir relayé notre traduction. J'ai pu observer les autres "forums" bien connus de tous... mais c'est le silence à propos de cette découverte scientifique...
en attendant mieux... :boire: santé!!


Haut
  
 
Message Publié : 16 Jan 2012 14:58 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13491
Le Figaro en parle, ce matin. Un article de Delphine de Mallevoüe.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Jan 2012 14:57 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2005 13:28
Message(s) : 774
Je l'ai lu chez mon dentiste... Je lui ai même demandé une phto copie ! :3:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Jan 2012 11:40 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13491
Albert Benhamou publie un article où il commente les résultats du Pr. Lucotte :


http://lautresaintehelene.com/autre-sai ... s-adn.html

C'est coton...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Fév 2012 16:43 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13491
Le Pr. Lucotte a bien voulu lui indiquer les principales erreurs à corriger. Depuis lors, l'article est beaucoup plus crédible... :salut:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 08 Mars 2014 22:41 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13491
Rien ne se perd...

http://www.youscribe.com/catalogue/pres ... 12-2312611

Le lien vers l'article du Figaro. Je n'en ai pas fait cas à l'époque. Mais cela pourra boucler le bec à quelques détracteurs !!!

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Juin 2014 15:36 
Hors-ligne
Stagiaire
Stagiaire

Inscription : 03 Oct 2004 14:29
Message(s) : 29
Localisation : Gradignan (près de Bordeaux)
Votre intervention est tout à fait passionnante, Monsieur Roy-Henry. Je suis attentif à l'évolution des travaux des généticiens et là, il y a matière à réfléchir.

_________________
Une tête sans histoire est une place sans garnison.
Napoléon 1er


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB