L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Déc 2018 15:01

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Août 2016 23:24 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1279
Bonjour,
D'abord une brève présentation, venant de m'inscrire sur ce forum : je suis un passionné d'Histoire depuis toujours, même si je suis plutôt juriste de formation et de profession
J'ai commencé par les soldats de plomb, etc.... pour arriver à collectionner notamment ce qui a trait à Napoléon 1er
Ma période préférée étant le 19ème, notamment les deux Empire, mon intérêt pour Napoléon m'a notamment fait adhérer à des associations historiques : Souvenir Napoléonien, Amis de Napoléon III.... avec lesquelles je participe assez souvent à des voyages et sorties historiques (Waterloo 2015....)
Parcourant les divers forum, à la recherche notamment d'informations sur l'écrivain et journaliste Georges RETIF DE LA BRETONNE, c'est tout naturellement que je me retrouve ici
Je m'interroge au sujet de la thèse de la substitution du corps de Napoléon à Sainte-Hélène.... et m'interrogeant à voix haute, je me demande si une pétition en ligne pourrait-être lancée ? et surtout efficace.... il existe divers sites sur le Net, comme (sans vouloir faire de publicité...) Change.org...
Ma suggestion s'adresse tout naturellement à Monsieur Bruno Roy Henry, qui est sauf erreur modérateur de ce forum, et dont je suis en train de lire l'ouvrage "Napoléon, l'énigme de l'exhumé de Sainte-Hélène" :VE2:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Août 2016 10:14 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Soyez le bienvenu !

Pour répondre à votre question, une pétition avait été lancée en 2014. Elle avait recueilli 1004 signatures. Transmise à la présidence de la République, elle n'a donné lieu à aucune réponse ; probablement qu'en haut lieu, il a été estimé qu'elle n'appelait pas d'autre réaction que celle qui m'avait été transmise via le Musée de l'Armée, savoir qu'il n'entrait pas dans la politique du musée de prévoir présentement une éventuelle analyse ADN du derme conservé au fort de Satory.

viewtopic.php?f=13&t=5262

S'agissant de l'ouverture du tombeau, Nicolas Sarkozy avait fait savoir qu'il ne s'opposerait pas à cette ouverture, si les 100 descendants naturels de Napoléon y étaient favorables, manière élégante de botter en touche, cette unanimité étant impossible à atteindre, tout en écartant la demande du prince Charles Napoléon et de sa soeur, ceux-ci n'étant que les descendants de Jérôme Bonaparte !

Bien entendu, chacun est libre d'émettre une nouvelle pétition, mais il est peu vraisemblable qu'elle rencontre un meilleur succès...

Pour mémoire, une pétition plus ancienne avait encore eu moins d'écho :

http://empereurperdu.com/petition.html

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Août 2016 17:06 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1279
Merci beaucoup cher Monsieur Roy-Henri pour votre réponse
oui, je crois qu'une pétition en ligne est illusoire...
Par contre, j'en profite, j'ai une question à propos de votre livre : vous citez au début un article sur RETIF DE LA BRETONNE paru dans Paris Match du 1er Mars 1969 : il doit s'agir d'une erreur, car après recherches ce numéro n'existe pas : il y a les numéros 1034 et 1035 des 1er et 8 Mars 1969, et aucun d'eux ne parlent de RETIF
Au demeurant, vous évoquez par ailleurs - je crois que c'est sur le présent forum - un article au contraire paru dans France Dimanche : auriez-vous les sources exactes ?
Je serais curieux de retrouver ce que disait la presse sur RETIF à l'époque....


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Août 2016 19:52 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Vous m'étonnez beaucoup... Je rechercherai dans mes archives, mais elles sont en transit, donc non-accessibles. Possible qu'il y ait une erreur de date. Mais l'article existe bel et bien. Et les réponses du colonel Delay aussi !!! Si ce n'est le 5 mars 1969, c'est donc avant ou après. Mais j'ai photocopié cet extrait chez Georges Rétif (après son décès).

De plus, Paris-Match paraissant le jeudi (déjà à l'époque), le 5 est un mercredi.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Août 2016 10:11 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Alors, après vérification, c'est bien le n° 1035, p. 109 qui est mentionné. Mais c'est l'écriture de Georges Rétif. Possible qu'il se soit trompé, bien que le courrier d'un lecteur dans un autre n° de Paris-Match donne cette même indication... Autre possibilité, erreur de plume, ce serait donc plutôt dans le n° 1033. Je reconnais n'avoir pas eu les originaux en mains. Les photocopies de Rétif, comportant la réponse du colonel Delay m'ont paru suffisantes à l'époque.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Août 2016 12:15 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1279
Merci beaucoup Monsieur ROY-HENRY pour cette précision
C'est curieux pour la date, car j'ai vu en vente sur internet des numéros anciens de PARIS MATCH, notamment les 1034 et 1035 , ce dernier serait daté du 8 MARS 69 (alors qu'effectivement cet hebdomadaire sort le Jeudi)
Je vais me le procurer, j'avais interrogé un vendeur en lui demandant s'il voyait quelque chose sur RETIF , il m'a répondu que non, mais par contre il y aurait un article satyrique intitulé "la bande à BONAPE" !
sinon, je vais rechercher le 1033 sur le Net, si on peut se le procurer

J'en profite pour vous demander : mon article "pétition pour l'ouverture..." n'apparait pas sauf erreur dans le forum "Actualités Substitution" , ce qui fait que je dois aller voir dans "mes messages" pour lire vos réponses (ou celles d'éventuels d'autres membres) : peut-être pourrez-vous l'insérer ?
Bien à vous,
Philippe B


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : PARIS-MATCH, n°1035, p. 109...
Message Publié : 29 Août 2016 10:12 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Napoléon est-il aux Invalides ?

Au 4ème étage d'un immeuble ancien du XVème arrondissement dans le quartier de la Convention, une antichambre meublée d'un petit bar moderne ; sous un tableau représentant la mort de Napoléon, les hôtes de cet appartement étrange sablent le champagne à la mémoire de l'Empereur avant de pénétrer dans le sanctuaire : le bureau du maître de céans.

Un univers napoléonien est reconstitué avec la vérité que donnent les objets de l'époque. Le lit de fer dans lequel mourut l'Empereur, le 5 mai 1821, à Sainte-Hélène, l'épée, celle d'Austerlitz, est là, simple et nue, sur un coussin, au milieu du lit. Le chapeau qu'il laissa à Fontainebleau, le sabre qu'il brandit au pied des pyramides, sa tabatière, le dernier livre qu'il lut, son couteau...

Un cadavre trop long

Par un curieux phénomène de mimétisme, les deux hommes, le père et le fils, qui hantent ce cadre mystérieux, bourré de reliques, ressemblent à leur idole. Le père, un sexagénaire solide et cordial, évoque Napoléon dans la force de l'âge, celui des Cent-jours. Quant à son fils Georges, âgé de 39 ans, c'est le portrait frappant du Bonaparte d'Arcole et de Marengo. Cheveux noirs, mèche plaquée sur un front élevé, encadrent un visage mince et énergique. En outre, ils descendent en droite ligne de Nicolas Edmé Restif de la Bretonne, le célèbre écrivain, contemporain de Napoléon, auteur de 284 volumes renfermant de précieux documents sur l'histoire sociale de son époque. Eux, les Restif d'aujourd'hui, lancent une "bombe historique". Georges contemple un plâtre du buste de Napoléon, par Houdon, qui règne sur la bibliothèque et s'écrie :

"Non, ce n'est pas le corps de Napoléon qui repose aux Invalides. L'imposant tombeau de porphyre devant lequel tant de millions de visiteurs se sont inclinés avec respect n'abrite que la dépouille d'un simple maître d'hôtel de l'Empereur... Quant aux restes de Napoléon, ils sont enfouis sous une dalle anonyme dans la crypte de l'abbaye de Westminster. Les preuves abondent. Il suffit de confronter les rapports établis lors de l'enterrement et ceux faits pour l'exhumation, le 15 octobre 1840, 19 ans après."

Marchand, premier valet de chambre de l'Empereur, fit lui-même le procès-verbal d'habillement du cadavre : "Napoléon fut revêtu d'une chemise, d'un caleçon, de son gilet de flanelle. On lui mit des bas de soie.... Il fut botté, décoré de la Légion d'Honneur, de la couronne de fer autrichienne (sic), de l'Ordre hollandais de la Réunion (?) et mis dans un triple cercueil de fer, plomb et acajou".

Georges Rétif de la Bretonne continue son enquête policière : "cette description ne concorde pas avec les dessins pris à Sainte-Hélène, ni avec le rapport d'exhumation, dressé par le comte de Rohan-Chabot. Lorsqu'on ouvrit le cercueil (quadruple cette fois !) le Grand ordre de la Réunion avait disparu, le chapeau n'avait plus de cocarde, on voyait les pieds nus dépourvues de bottes. De plus le corps était trop grand pour le cercueil. Les jambes avaient été pliées pour le faire entrer.

Pour moi, cela ne fait aucun doute. C'est le corps de Francesci Cipriani, maître d'hôtel de l'Empereur, enterré au même endroit, qui a été substitué à celui de Napoléon en 1828."

LA PLUS GRANDE SUPERCHERIE DE L'HISTOIRE

Ce Francesci Cipriani, Corse d'Ajaccio est un camarade d'enfance de Napoléon. S'il a demandé à le rejoindre à Sainte-Hélène, c'était moins pour le servir que pour devenir agent de renseignement des Anglais. Quand il est découvert par les fidèles de l"'Empereur, il se suicide.

Les Anglais, aux dires de Restif, en profitent pour faire une farce gigantesque aux Français. Non contents d'échanger les corps, c'est sur le visage de Cipriani qu'est prise l'empreinte qui demeurera celle du masque mortuaire de Napoléon. Mais le livre qu'ont écrit les deux Restifs, "Anglais, rendez-nous Napoléon" n'a convaincu ni André Castelot, ni Alain Decaux, spécialistes en énigmes napoléoniennes et autres.

Ps : A noter que Georges Rétif a écrit à la rédaction de Paris-Match pour obtenir un correctif concernant la description du cadavre de Napoléon en 1821 et de celui de l'exhumé en 1840. Ce qui ne lui fut jamais accordé, bien entendu...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : La lettre de M. DOMPEYRE
Message Publié : 29 Août 2016 10:47 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Napoléon est-il aux Invalides (courrier des lecteurs) ?

Dans son n° 1035, p. 109, Paris-Match pose la question suivante : "Napoléon est-il aux Invalides ?" D'après les déclarations de M. Rétif de la Bretonne, les restes de l'Empereur seraient inhumés dans une crypte de l'abbaye de Westminster et le tombeau des Invalides ne renfermerait que ceux de son maître d'hôtel. Intrigué par ce récit et par les preuves que semblait apporter M. Rétif et surpris d'une mystification de cette importance, j'avais alors écrit à M. le ministre des Affaires Culturelles. Cette lettre avait été transmise au ministère des Armées dont dépend l'Hôtel des Invalides. Le ministre des Armées m'avait alors adressé une première lettre en date du 2 mars pour me faire savoir qu'on allait étudier cette affaire, puis une seconde lettre datée du 14 mars, dans laquelle on me disait que "la thèse de M. Rétif ne repose sur aucun fondement sérieux."

A. DOMPEYRE. 72 - Le Mans.

Voici la lettre adressé à M. Dompeyre et que le ministère des Armées nous autorise à publier :

"Je suis en mesure de vous apporter tout apaisement quant au lieu d'inhumation de l'Empereur Napoléon 1er.

Il ressort en effet de l'enquête menée auprès des spécialistes de l'histoire Napoléonienne que :

- Tant sur le nombre de cercueils, que sur les vêtements et les décorations, la position du cadavre et du chapeau, sur les dents et la barbe, les rapports et témoignages portés à notre connaissance, permettent d'affirmer que la thèse soutenue par M. Rétif ne repose sur aucun fondement sérieux."

Lieutenant-Colonel DELAY
Chef du Service d'information, d'études et de cinématographie des armées. Paris. 7ème.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Août 2016 15:54 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 480
Localisation : sud-ouest de l'Empire
Si notre Empereur est en Angleterre, c'est pire que tout! :15:

Mais cela m'étonnerais que les buveurs de thé l'aie mis à Westminster :louche: . C'était leur pire ennemi, leur pire cauchemar et il le mettrait en terre dans l'abbaye des hommes illustres :louche:

Je sais que la logique anglaise n'est pas la nôtre, mais quand même... vous verrez les Français ayant enterré, je ne sais pas moi, Bismarck ou Hindenburg à Notre Dame de Paris :16:

Mais quand à savoir s'il est aux Invalides, tant que l'on aura pas ouvert la tombe, on ne pourra lever le doute. Mais d'après l'analyse ADN de l'échantillon de peau, je crois que c'est non. Il doit encore être sur ce maudit caillou du bout du monde! :bouhou:

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Août 2016 18:20 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4514
Localisation : Grimbergen - Belgique
Citer :
C'était leur pire ennemi, leur pire cauchemar et il le mettrait en terre dans l'abbaye des hommes illustres


C'est une option envisageable quand on sait que George IV était fou et qu'il avait des tendances nécrophiles.
Partant de ce constat, tous les scenarii sont possibles... :diablotin:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB