L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Juin 2018 16:13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Avr 2009 15:23 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13321
"On a volé Napoléon"...

En guise d'introduction, ces MM nous apprennent que Pierre Messmer, ministre des armées, aurait félicité le colonel Mac Carthy pour la parution de son article en 1971(revue des amis du musée de l'armée), par un communiqué.

Malheureusement, ce n'est certainement pas Pierre Messmer qui a signé un tel communiqué, car il n'était plus ministre à cette date, ayant été remplacé par Michel Debré, nouveau ministre de la Défense, depuis 1969.

Autre erreur fâcheuse pour des gens qui se présentent comme historiens, Georges Rétif n'a jamais prétendu que "Les Anglais avaient rouvert les cercueils, remplacé le corps de Napoléon par celui de Cipriani et transféré celui de l'Empereur à Westminster où il est toujours."

Ce sont les cercueils de Napoléon qu'ils auraient remplacés par ceux de Cipriani. Pour Rétif, en effet, les cercueils de l'Empereur ne furent pas ouverts mais transférés en Angleterre tel quel !

Et les auteurs de nous promettre qu'ils vont disséquer la thèse de la substitution...

D'abord, l'affaire des cercueils :

Evidemment, les arguments des critiques risquent d'être fallacieux, puisque -comme on vient de le voir- ils évoquent la substitution des corps, et non des cercueils : "après avoir subtilisé son corps et l'avoir remplacé par celui de Cipriani, les Anglais auraient malencontreusement ajouté une enveloppe supplémentaire" p. 159.

Que nenni. Les cercueils de 1840 ne sont pas les cercueils d'origine. Ils ont été fabriqués après 1821 pour servir de leurre.

La preuve ? Le PV rédigé par Marchand et signé également par les généraux Bertrand et Montholon. Version confirmée dans ses souvenirs par Montholon en 1847, malgré les publications sur le retour des Cendres de 1840. Et surtout par Bertrand dans ses cahiers, qui écrit : "on a scellé le fer blanc, puis le plomb". Pas de trace du cercueil d'acajou intercalaire signalé par Darling. Qui d'ailleurs, mentionne un cercueil en bois, et non en acajou...

Tout ceci a été minutieusement expliqué par le passé dans mes différentes publications.

MM. Lentz et Macé en sont donc réduits à de la désinformation.

D'abord :

"Il est normal que Marchand ne parle que de trois cercueils le 7 mai puisque le quatrième n'a été livré que le lendemain, sauf à considérer que Darling, Ali et Marchand lui-même, mais cette fois dans ses Mémoires, aient menti."

Eh oui, ce serait bien possible, puisque Marchand n'a terminé ses mémoires qu'en octobre 1842, soit deux ans après l'exhumation de 1840. On a donc du mal à saisir la portée de cette remarque:

"Si Marchand et Ali se connaissaient et continuèrent à se fréquenter après leur retour de Sainte-Hélène, ils ne revirent Darling qu'en 1840, lors de l'exhumation, et ne purent se mettre d'accord avec lui pour mentir tous les trois de la même façon"...

Et pour quelle raison ils n'auraient pas menti de la même façon ? Il leur suffisait de décrire les évènements en fonction de l'ordre des cercueils découverts en 1840 !

On n'oubliera pas que le témoignage de Darling n'a pas date certaine, que rien ne permet d'affirmer qu'il a bien été rédigé en 1821, la date à laquelle il est mentionné pour la 1ère fois étant en 1851 ! Etant décédé en 1841, son manuscrit peut donc dater de ce moment...

Que les souvenirs d'Ali n'ont été publiés qu'en 1926 et ceux de Marchand en 1955... Seulement Marchand était bien obligé de mentionner le PV de 1821, puisque Montholon le fit en 1847...

Ce raisonnement n'est donc pas "historique", puisque un document doit être daté autant que faire se peut. Que celui de Darling ne peut pas être assuré avant 1841 (s'il est authentique), de même que Marchand peut avoir remanié son manuscrit jusqu'en 1842, puisque c'est à cette date qu'il affirme l'avoir terminé...

Ensuite :

"Marchand parle de "fer blanc, plomb et acajou" [...] Deux explications possibles : soit il s'est tout simplement trompé et a inverti le cercueil en bois d'acajou et celui en plomb, ce que semblent indiquer les cahiers de Bertrand..."

En ce cas, cette erreur serait celle de Bertrand et de Montholon également. A cela s'ajoute un mensonge de Thierry Lentz: Bertrand ne mentionne à aucun moment un cercueil intercalaire en acajou ! Curieuse et phénoménale entorse à la méthode historique !!!

Fait avéré, car ces messieurs aggravent leur cas :

"Dans les deux cas, l'erreur du valet de chambre n'est rien de plus qu'une erreur matérielle corrigée par tous les autres textes."

Faux, absolument faux ! Car Bertrand n'en parle pas dans ses cahiers autrement que pour dire :" on a scellé le fer blanc, puis le plomb." Même chose pour Montholon qui cite le PV qu'il a signé...

Voyons la suite, "Le "Vol" de l'Aigle"...

Vous apprécierez au passage le jeu de mots douteux...

Les auteurs reviennent sur le viol éventuel de la sépulture qu'ils tiennent pour impossible, compte-tenu des travaux énormes réalisés pour obturer le caveau. Par avance, c'est refuser d'examiner le cas des poutres et des cordages...

Au passage, on apprend (ENFIN) du neuf. Bien que simple passager, Hudson Lowe fut fêté à son passage sur Sainte-Hélène en 1828 ! Il n'y serait demeuré que 3 jours et 2 nuits. On évoque une lettre parue dans le Times, mais on n'en donne pas la référence... Etrange, pour des historiens !

Mais à son arrivée, si on en croit ces messieurs, une cérémonie avait été organisée (c'est donc qu'il était attendu et que son passage avait été signalé)! P. 168.

Ils citent Rétif qui évoque l'exil de la famille de Darling après sa mort. Mais indiquent faussement l'Angleterre comme but final de leur exil ! Faux ! Car Rétif indique bel et bien l'Australie...

Curieuse méthode historique, vraiment...

Vient "encore Cipriani".

On évoque le passage éventuel d'O'Meara à Sainte-Hélène pour signaler qu'il n'y en a aucune trace entre 1826 et 1829, selon Michel Dancoisne. C'est possible, mais Mr. Roshni Joar l'a pourtant certifié dans un article de Tribune India du 12 août 2000.

On affirme également qu'aucun uniforme de Napoléon ne fut pris le soir de Waterloo. Si Ali a bien parlé des effets de l'Empereur qui furent pillés, la lettre de Blücher à son épouse ne mentionnerait que la redingote et un chapeau de Napoléon.

La liste des effets et objets personnels pris à Napoléon figurerait dans la revue des études napoléoniennes de janvier/juin 1933, pp.362-370. Nous vérifierons.

Un peu plus loin, nous apprenons que Rétif aurait fait interroger Gilbert Martineau sur la tombe de Cipriani. A quoi il aurait répondu qu'elle avait disparu. Si ceci se révèle exact (je n'en détiens aucune mention), ceci prouverait que Gilbert Martineau aurait correspondu avec les Rétif en 1966.

Et, en 1980, il faisait encore écrire dans le dictionnaire Napoléon que la tombe avait disparu ! Il réitérait cette assertion devant Jean-Paul Kaufmann ! Et là, il ne se contente pas de dire que la tombe a disparu !!! Non, il est écrit noir sur blanc : "le corps de Cipriani avait disparu"... p. 205. Ce qui laisse supposer qu'il aurait bien retrouvé la tombe !

"Tout le monde savait et tout le monde a menti"

Eh oui, fort possible, car avouer la vérité, c'était la guerre assurée ! Retournez le problème comme vous le voulez, l'opinion publique de l'époque n'était pas pacifiste. Ni anglophile ! Aucun gouvernement -sans être insulté, reconnu comme vil et coupable de haute-trahison et de félonie- n'aurait pu résister à l'entraînement des masses parisiennes. Souvenons-nous de la dépêche d'Ems !

La "bataille des détails" en est réduite à sa plus simple expression. C'est toujours la thèse de l'exploitation des détails contradictoires liés à la fragilité des témoignages humains...

Mais, au témoignage du Grand Maréchal Bertrand, on préfère celui d'Antomarchi... Si les coutures des bottes se sont rompues, celles des bas de soie aussi. Et voilà une des principales anomalies tranquillement évacuée... Quelle belle méthode que cette méthode historique là !!!

Quant au témoignage de Marchand faisant état de la croix de la Réunion s'ajoutant aux deux autres médailles, elle est en trop, car il s'est trompé !

En effet, tous les témoignages anglais n'évoquent que deux médailles (encore que cela soit contestable, s'agissant de Darroch). Et les auteurs exhibent une curieuse version du dessin de Ward pour nous prouver leurs dires, nous imputant -qui plus est- l'ignorance de ce dessin !!!

Mais nous le connaissons; il est assez semblable à celui de Welsh. Comme ce dernier, si l'on ne voit que deux médailles, on n'aperçoit aucun cordon sous l'habit. Prétendre que celui-ci était dissimulé est une aberration car -dans cette hypothèse d'une non-substitution- ce cordon est vu par tous les témoins de 1840.

De notre côté, Rétif et moi-même, nous avions expliqué cette anomalie. Ward et Welsh ont dessiné au moment où l'on avait retiré le cordon de par-dessus l'habit pour procéder à la prise du masque...

Mais le plus indigent reste pour la fin. L'affaire des masques est survolée, pour ainsi dire ignorée. Ceci ne nous suprend pas puisque M. Macé n'a jamais rien compris à cette affaire et qu'il avait déjà commis un commentaire navrant sur ce sujet dans son article en 2003.

On apprend (quelles sont les sources ?) que le 10 mai, Antomarchi aidé de Rubidge, aurait complété et amélioré le masque pris le 7 mai par Burton... Il s'agirait donc d'une reconstitution !Tout ceci est asséné sans preuves, sans aucune démonstration. Quelle étalage de suffisance et de mépris !!!

Le meilleur est pour la fin : s'agissant du death mask (Rusi mask), je serais parvenu à faire croire à la presse que "le vrai masque mortuaire de l'Empereur était dans un musée anglais".

Qu'en-est-il ? Le lecteur aura-t-il droit à des explications ? Que NENNI ! "Ce masque [...] est tellement faux que, lorsque le musée qui l'a longtemps présenté sous le nom de "Death mask of Napoleon" a fusionné avec un autre, l'objet a été vendu."

Voilà le seul argument pertinent des légalistes pour contester l'authenticité du Rusi mask ! C'est indécent : on souffre pour la respectabilité de personnes qui prétendent donner des leçons de méthode historique.

Et MM. Lentz et Macé vont jusqu'à soutenir que ce masque a été réalisé par un faussaire !!! Pas une source, pas une seule référence pour en justifier. Ce serait grotesque, si ce n'était tragique...

Eugène de Veauce -qui pourtant faisait autorité en la matière- avait déclaré : "ce masque est d'une exécution impeccable, c'est bien celui d'un mort, mais ce mort n'est pas Napoléon" !

Jugement contestable mais qui reconnaissait à ce masque son existence propre et sa qualité. Masque moulé sur un véritable visage et non pas modelé, comme voudraient nous le faire croire les nouveaux Dupondt de l'affaire "Sainte-Hélène" !!!

Ps: on consultera avec profit ce que j'en avais écrit auparavant :

http://empereurperdu.com/cercueils.html


_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 8:59 
Hors-ligne
Technicien chef
Technicien chef
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Fév 2003 17:26
Message(s) : 95
Localisation : boulogne-sur-mer
vous êtes très en forme et plutôt convaincant... surtout sur les raisons du camouflage de la substitution qui aurait été opéré de connivence par la France et l'Angleterre soucieuses de ne pas mettre à mal leur amitié (ou à défaut "leur relation cordiale") naissante; apprendre que le corps de Napoléon avait été malencontreusement détruit (je crois que c'est l'une des hypothèses que vous avez avancée pour expliquer la substitution ...avouez qu'elle tient mieux la route que la passion du roi d'Angleterre George IV pour les cadavres et en particulier pour celui de son plus "cher" ennemi) aurait eu sans doute des effets aussi désastreux que ce qui se passa des années plus tard à Fachoda.

:salut:

_________________
Il est des circonstances où l'Homme, si circonspect
soit-il, se doit néanmoins d'obtempérer à des
principes, qui bien que lui paraissant à prime
abord, dépourvus d'intérêts, n'en ont pas moins
leurs valeurs intrinsèques !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 11:10 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Juil 2007 10:25
Message(s) : 24
Localisation : Français de Bangkok
Bonjour,
Bruno Roy-Henry a écrit :
[b]"On a volé Napoléon"...

En guise d'introduction, ces MM nous apprennent que Pierre Messmer, ministre des armées, aurait félicité le colonel Mac Carthy pour la parution de son article en 1971(revue des amis du musée de l'armée), par un communiqué.

Malheureusement, ce n'est certainement pas Pierre Messmer qui a signé un tel communiqué, car il n'était plus ministre à cette date, ayant été remplacé par Michel Debré, nouveau ministre de la Défense, depuis 1969.

Autre erreur fâcheuse pour des gens qui se présentent comme historiens, Georges Rétif n'a jamais prétendu que "Les Anglais avaient rouvert les cercueils, remplacé le corps de Napoléon par celui de Cipriani et transféré celui de l'Empereur à Westminster où il est toujours."

Ce sont les cercueils de Napoléon qu'ils auraient remplacés par ceux de Cipriani. Pour Rétif, en effet, les cercueils de l'Empereur ne furent pas ouverts mais transférés en Angleterre tel quel !

Quand ca commence comme cela, ca m'ote l'envie de lire la suite...
:pascontent:
Je parle de ces "historiens", BRH, pas de vous, evidemment.

_________________
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 11:28 
Hors-ligne
Technicien chef
Technicien chef
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Fév 2003 17:26
Message(s) : 95
Localisation : boulogne-sur-mer
Au fait (j'arrive comme le chien au milieu du jeu de quilles :diablotin: ) sous quelle forme la réponse de Lentz et Macé a-t-elle été publiée ? article internet ? livre ? publication dans une revue spécialisée ?

_________________
Il est des circonstances où l'Homme, si circonspect
soit-il, se doit néanmoins d'obtempérer à des
principes, qui bien que lui paraissant à prime
abord, dépourvus d'intérêts, n'en ont pas moins
leurs valeurs intrinsèques !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 12:35 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13321
viewtopic.php?f=13&t=4534

:grands yeux:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 13:24 
Hors-ligne
Technicien chef
Technicien chef
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Fév 2003 17:26
Message(s) : 95
Localisation : boulogne-sur-mer
pourquoi ? :grands yeux:

Je suis l'actualité de la substitution de très très loin... :13: :prie: :prie: Mille pardons votre grandeur :3: Je ne viens que très rarement sur ce forum généralement lorsque j'en reçois une invitation à propos d'un message...Je n'étais pas au courant de la sortie du livre de Macé/Lentz voilà qui est réparé. :salut:

_________________
Il est des circonstances où l'Homme, si circonspect
soit-il, se doit néanmoins d'obtempérer à des
principes, qui bien que lui paraissant à prime
abord, dépourvus d'intérêts, n'en ont pas moins
leurs valeurs intrinsèques !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 13:30 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13321
Mais il y a très très longtemps (huit ans)... :4:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2009 17:55 
Hors-ligne
Ecolier
Ecolier

Inscription : 21 Avr 2009 17:43
Message(s) : 6
De tout coeur avec vous!...J'ai lu votre excellent livre et je considère votre thèse tout à fait vraisemblable. C'est comme si les français ne voulaient pas connaître la vérité sur leur Histoire!... On retrouve la même mauvaise foi concernant l'affaire LOUIS XVII et l'affaire ROMANOV!...C'est un monde!...Ah! Elle est belle l'Histoire officielle!...
Les vrais historiens sont ceux qui cherchent la Vérité!...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Avr 2009 11:01 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1819
Opinion tout-à-fait partagée, Doubrovsky.

Comme vous, je déplore le manque d'intérêt des Français pour leur propre Histoire, et la mascarade évidente de pseudos historiens qui désinforment pour le plaisir.

C'est inacceptable.



:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Avr 2009 12:07 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Jan 2007 11:47
Message(s) : 412
Bonjour,

et bien je me disais que j'aller acheter le livre pour me faire ma propre opinion mais je n'ai pas envie de dépenser un sou pour un ramassis d'aneries. :16:
Merci Bruno pour cette eclairage pertinent.

:AI:

_________________
"L'histoire est un mensonge que personne ne conteste."(N)

J'ai la tête près du bonnet parfois...(M)

________________

Bien à vous.

Nicolas DESCOURS.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB