L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 23 Juil 2018 1:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Nov 2004 9:43 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie
:17: Merci à vous tous pour l'intérêt que vous portez à cette traduction qui blanchit quelques unes de mes nuits. Voici donc encore un extrait :

:livre: En octobre 1840, une délégation française se trouve à Ste Hélène pour se faire consigner les restes mortels de Napoléon. Parmi les Français quelques survivants de la petite cour qui s’était dissoute à la mort de l’Empereur il y avait presque vingt ans. Devant eux, la nuit du 15 octobre 1840, sous une pluie battante, le cercueil est exhumé et ouvert. Ce que les témoins voient est bien différent de ce qu’ils s’attendaient de voir…

Les surprises de 1840 :

- parfait état de conservation du corps
- différentes positions ; les bottes décousues et sans éperons, pas de bas ;
- médailles et décorations discordantes ;
- les vases ne sont plus dans les coins inférieurs du cercueil mais entre les jambes de Napoléon ;
- sur le visage et le crâne il y a barbe et cheveux ;
- les jambes du cadavre sont légèrement pliées, comme si le cercueil ait été trop court, alors qu’à l’origine, en 1821, les jambes de Napoléon étaient parfaitement tendues ;
- et surtout, on ne comptait pas trois cercueils mais quatre !!!
Curieusement aucun des présents, même pas ceux qui avaient assistés all ’inhumation en 1821,se montrèrent surpris.
Apparentement, tout semblait pour le mieux et tous démontrèrent de reconnaître l’Empereur.
Mais même si dans ce cas, les mémoires et les documents officiels concordent entre eux, ils divergent nettement des relations d’il y a 19 ans.
Comment est-ce possible ?

Mais avant de continuer notre enquête, arrêtons nous pour réfléchir sur un fait : la fréquence avec laquelle les tombes de grands personnages historiques sont enveloppées de mystères et d’énigmes.
Les mystères des grands personnages.
Aux grands, il arrivait souvent de devoir subir après leur mort de petits dommages ou carrément des amputations.

Du corps de Napoléon, par exemple, fut prélevé, entre autre, un petit morceau de peau du visage qui pourrait, aujourd’hui résoudre l’énigme dont nous parlons. Ce morceau de peau se trouve ici au musée des Invalides. Malheureusement, jusqu’à aujourd’hui l’autorisation pour pouvoir l’examiner n’a jamais été consentie.

Mais revenons à Napoléon. Voyons brièvement ce qui advient au moment de son exhumation, en 1840…

Le corps de Napoléon sera transporté su un navire français, la “Belle Poule” et ramené en France avec tous les honneurs. Cependant durant la navigation quelqu’un ne pu résister à la tentation de prendre un souvenir en particulier le chirurgien Guillard qui prit un morceau de peau du visage de l’Empereur, celui conservé au Musée de L’Armée, tandis qu’un officier de la Belle Poule, Edmont de Bovis, pris une mèche de cheveux aujourd’hui conservée dans la bibliothèque municipale de Besançon, petite ville à 400km au sud-est de Paris.
Mais avant de nous occuper de ces deux « corps du délit », nous devons faire attention à un détail particulier, disons plutôt à plusieurs autres détails particuliers, en fait aux très nombreux masques mortuaires de Napoléon qui existent. C’est justement en les observant que naquirent d’importants doutes…

Le problème des masques mortuaire:

Le plus connus se refont à celle dite d’Antonmarchi (le dernier médecin de Napoléon à Ste Hélène), un masque qui montre un homme bien différent à celui que nous connaissons. Napoléon avant de mourir était très gras et avait le visage marqué et fatigué qui le faisait plus âgé de ce qu’il n’ était. Par contre, les masques d’Antonmarchi montrent un homme sûrement plus jeune et maigre…
Donc il y a eu aussi une modification des masques mortuaires…peut-être certains pris sur l’homme enseveli à la place de Napoléon.
Un maque mortuaire différent des autres est conservé, chose étrange, à Londres. C’est un masque qui dévoile des traits plus proches de ceux qui devaient être ceux du dernier Napoléon. Cette circonstance nous permet d’introduire un élément ultérieur. Même plus, un nouveau personnage. Il se nomme Georges Rétif de la Bretonne qui était journaliste et écrivain et publia, en 1969 un livre qui fit scandale et intitulé:

« Anglais, rendez-nous Napoléon”.

:napo1: “J’ai désiré plus d’une fois la mort. Je ne la crains pas. Pour moi mourir dans les 15 jours serait une chance (…) La seule chose à craindre c’est que les anglais veuillent conserver mon cadavre et l’enterrer à Westminster”.
Napoléon, le 27 mars 1821...

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Nov 2004 9:50 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13360
Merci Diana !

Ceci prouve une chose, c'est que nos amis Italiens ont complètement dérapé !!!

Il n'y eût aucune ouverture sur la Belle Poule ! :15:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Nov 2004 9:58 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1387
Localisation : Belgique
Effectivement, vu le nombre de cercueils et la garde permanente au pied du sarcophage, cela est impossible sans autorisation préalable des dirigeants de l'expédition.
Mais chère Diana continuez,...

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Nov 2004 11:19 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie
:7: En effet j'avais aussi remarqué cette anomalie, ils auront mal compris la provenance du morceau de peau et de la mèche de Bovis, mais j'ai traduit leur texte tel quel.

:6: Ils n'auront probablement pas lu votre livre qui cependant, dans leur site "bibliographie", est exeptionnellement mis en évidence. Cette rubrique étant réservée seulement aux livres italiens ou traduits en italien.

:3: Assez positif quand même après tout. :17:

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Nov 2004 10:01 
Merci, Diana, pour votre travail!

C'est très intéressant et bien écrit! :19:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Nov 2004 13:06 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie
:17: Merci à tous pour vos compliments et encouragements, alors voici le dernier morceau de la tartine, elle est tombée deux fois côté beurre mais elle est encore mangeable, mais non corrigée. :18:

:livre: Rétif de la Bretonne était convaincu que les responsables de la substitution étaient les anglais et que l’ordre d’emmener le cadavre de Napoléon en Angleterre n’avait jamais été révoqué. En effet, il semble qu’entre 1815 (début de l’exil) et 1820 (un an avant la mort) le gouvernement de Londres avait donné des ordres dans un tel but. Puis, peu de mois avant le 5 mai 1821, cet ordre avait été remplacé par la décision d’enterrer, probablement pour toujours, Napoléon à Ste Hélène.
Mais pourquoi – dans le cas où telle chose soit arrivée – faire une telle chose ? Il y a différentes hypothèses. Voyons…

Rétif de la Bretonne et les différentes hypothèses sur le pourquoi de la substitution e de qui peut être le corps enseveli aux Invalides.
L’hypothèse Cipriani : un serviteur corso, compagnon d’enfance de Napoléon, qui se suicida à Ste Hélène en 1818 après avoir été démasqué comme espion et dédaigné par Napoléon.
Ah !, il y a encore une chose: regardez les tombes des deux frères de Napoléon présents ici aux Invalides ainsi que celle de son fils. Il y a des décorations et des noms, comme il est normal et regardez bien, maintenant, le sarcophage de l’Empereur… Il n’y a rien…

Le secret d’État sur l’affaire depuis Louis Philippe et Napoléon...

De toute façon, quelles qu’aient étés les temps et les raisons pour une éventuelle substitution du corps de Napoléon, ce qui est sur, c’est que les discordances entre les témoignages de 1821 et ceux de 19 ans plus tard attendent toujours une explication.
Même s’il n’y a pas encore de certitudes sur le motif, cela ne veut pas dire que le mystère n’existe pas. Bien au contraire…
Et pour comprendre comment mettre les choses au point, nous laissons Paris et la tombe des Invalides et prenons la route de Besançon…

Edmont de Bovis, officier à bord de la “Belle Poule” navire sur lequel Napoléon fit son dernier voyage, réussit à prendre une mèche de cheveux de Napoléon. Après différents passages, ces cheveux sont depuis un certain temps conservés dans une petite salle de la Bibliothèque municipale de Besançon, à plus de 400 km de Paris.
Il s’agit d’une mèche d’environ 8cm.de longueur mais, rappelons nous que suivant de nombreux témoignages, Napoléon avait été complètement rasé au moment de sa mort. Difficile donc d’imaginer puisse avoir une repousse de cheveux de plusieurs centimètres. Et cependant, le corps exhumé en avait en abondance.

Selon certains, ces cheveux seraient, même à l’oeil nu, très différents des cheveux de Napoléon coupés alors qu’il était en vie. Comment cela se fait-il tous ces cheveux? C’etait un usage de cette époque. En effet, la photographie n’existant pas et réaliser des portraits et des miniatures, les personnes s’envoyaient des cheveux en signe d’admiration et d’affection.
Mais qu’ils aient appartenu ou non à Napoléon, ces cheveux ont de toute façon une grande importance. Il suffirait, en effet, un examen croisé entre ces cheveux et d’autres dont l’origine è sure, pour établir si les doutes de Rétif de la Bretonne étaient fondés ou non.
Il y a peu de mois, l’ADN a officiellement mis fin à un autre mystère français qui durait depuis deux siècles. À Paris en juin dernier à a été déposé Saint Denis, tout ce qui reste de Louis XVII, l’enfant roi, le fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, fait prisonnier par les républicains pendant la Révolution française et officiellement mort en 1795, à l’âge de 10 ans. Après d’infinies polémiques et une petite foule de prétendants qui cherchèrent de se faire accréditer comme les vrais Louis XVII, maintenant l’histoire possède une certitude : ce petit cœur a été reconnu comme celui d’un descendant de la reine Marie Antoinette. Le petit Louis n’a pas survécu à la révolution…
Maintenant, sans ouvrir le grand sarcophage aux Invalides, il suffirait de profiter de la possibilité offerte par la science pour comprendre si l’homme inhumé à Paris è vraiment Napoléon Bonaparte ou non. Certes, si l’examen devait dire – comme c’est fort possible – que les cheveux sont de deux personnes distinctes, le mystère se ferait encore plus épais. De plus, d’une part la tombe des Invalides perdrait sa raison d’être, et d’autre part cela deviendrait fondamental de trouver la réponse à la question :

Où est passé Napoléon ? :napo1: :question:

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Nov 2004 13:26 
Citer :
De plus, d’une part la tombe des Invalides perdrait sa raison d’être


Merci, Diana! :20:

La Tombe qui ne servirait à rien... comme si l'on ne pouvait imaginer un monument comme un autre, à la gloire de Napoléon! :7:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Nov 2004 13:53 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie


:12: :3: Je ne serais pas si radicale en disant que la tombe ne servirait plus elle sera toujours la tombe du Napoléon inconnu. :napo1: :plaster:

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Nov 2004 23:56 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4328
Localisation : Bruxelles - Belgique
Parfaitement d'accord : le sarcophage des Invalides peut conserver son aspect symbolique et continuer à servir de lieu de recueillement.
Il serait impensable qu'il en soit autrement, quels que soient les résultats des analyses.

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Nov 2004 9:43 
Merci, Diana! :19:

Même avec quelques erreurs, les Italiens ont eu là une bien belle présentation du problème de la substitution! :2:


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB