L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 24 Avr 2018 7:36

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : L'Énigme de l'Exhumé sur RAI2
Message Publié : 30 Oct 2004 14:49 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 415
Localisation : Andalousie
:6: Malheureusement lors de mon séjour à Milan fin septembre, je n'ai pas eu la chance de voir le programme sur l'Énigme de l'Exhumé que l'on annonçait sur RAI2 pour le 12 octobre.

Voici une petite partie du texte de la présentation de l'émission VOYAGER (une des émissions les plus suivies sur la RAI) que je suis en train de traduire, il y a trois pages d'explications donc je vous la distillerai afin de ne pas fatiguer votre lecture. :3:


:livre: "NAPOLÉON
Paris, France
Sur la tombe de Napoléon Bonaparte aux Invalides

Chaque année environ un million de personnes viennent du monde entier visiter cette tombe parce qu’ils sont convaincus qu’ici se trouve le corps de Napoléon.
Mais, peut-être, chaque année, ces touristes viennent visiter quelqu’un qui en vérité n’est pas là….
Plus ou moins un mois avant de mourir, Napoléon craignait seulement une chose : que les anglais ne permettent de réaliser son dernier désir : celui d’être enterré, en France, sur les bords de la Seine.
Aujourd’hui, apparemment, il semble que l’Empereur ai été satisfait. Depuis 164 ans ses restes mortels reposent à Paris, aux Invalides.
Mais il y a qui pense que toutes ces personnes sont en train de visiter l’endroit erroné. Y a-t-il vraiment de bons motifs pour soutenir que Napoléon n’est point enseveli à Paris, que ses craintes avaient un fondement et que son cadavre a eu un destin bien différent de celui que raconte l’Histoire ?
Ce soir nous chercherons de faire la lumière sur une énigme qui dure depuis plus de 150 ans:
Qui est vraiment enseveli aux Invalides ?
C’est une histoire fascinante et mystérieuse qui commence le 5 mai 1821, jour qui vit mourir Napoléon Bonaparte à Sainte Hélène, île perdue dans l’océan Atlantique, là où les anglais, ses mortels ennemis, l’avaient reclus après la défaite de Waterloo, en Belgique, en juin 1815....

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Oct 2004 18:15 
Merci, Diana! :19:

Dommage que nous n'ayons pas connu la date de la diffusion à l'avance :6:

Quant à la fatigue de la lecture, elle n'existe plus face au texte que vous nous montrez là! :2:

Grand merci pour votre travail de traduction, et soyez certaine que vos messages seront lus avec grand intérêt! :18:

:20:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Oct 2004 18:40 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1983
Localisation : Belgique
:2: ...la suite svp!

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Oct 2004 19:54 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 415
Localisation : Andalousie
:20: Pour ceux à qui cela intéresse, voilà un autre extrait traduit pour vous de cette présentation du programme de RAIDUE:

:livre: Pendant de nombreuses années on a pensé que Napoléon était mort à 51 ans, d’un cancer de l’estomac. Puis, dans les années soixante sont apparus les premiers doutes : en mettant ensemble les témoignages de nombreux membres de la petite cour qui avait suivi l’Empereur en exil avec l’examen de quelques unes des mèches de cheveux, prises en différentes époques, certains chercheurs ont avancé la thèse que Napoléon aurait été en vérité empoisonné. En effet les symptômes étaient ceux d’un empoisonnement et les cheveux révèlent, encore aujourd’hui,de fortes quantités d’arsenic. Non seulement cela, plus s’approche la date de la mort, plus la présence d’arsenic augmente, arrivant a des doses supérieures à 40 fois les normes.

Mais l’énigme n’est pas une de celles qui se s’oublient facilement. En effet, à l’époque, l’arsenic était présent dans bien des substances et dans de nombreux lieux, au point que la thèse de l’incident a de nombreux adeptes : depuis les médicaments jusqu’à la tapisserie, tout ce qui entourait Napoléon semblait être imprégnée de poison : mais comment se fait-il que seulement l’Empereur en mourut ? Voici donc que la thèse de l’homicide reprend force. Il y aurait aussi un parfait et insoupçonnable coupable ; après que pendant de nombreuses années, le premier désigné ait été le gouverneur anglais de l’ île, l’hargneux Hudson Lowe, accusé par napoléon lui-même d’avoir reçu l’ordre de le tuer, puis, récemment les majeurs soupçons se sont concentrés sur le très fidèle Comte Charles Tristan de Montholon qui, au dit de nombreuses personnes, avait beaucoup de raisons pour vouloir la mort de l’Empereur.

1) la jalousie, vu que son épouse était une de celles qui avaient cherché à rendre moins pesant l’exil de Napoléon ;
2) un ordre reçu des Bourbons, remontés sur le trône de France et craignant de voir revenir le terrible corse ;
3) encaisser le plus tôt possible la prime de l’héritage que Napoléon avait destinée à tous ceux qui avaient bien voulu le suivre jusqu’à Ste Hélène ; ou alors la simple et compréhensible envie de mettre fin à un long et pénible exil.

De toute façon pourquoi est-ce justement le portrait de Montholon qui trône à côté de le reconstitution de la chambre à coucher où mourut Napoléon, lieux où termine le mystère et où en commence un autre, celui qui nous intéresse aujourd’hui :
qu’est-il advenu du corps de Napoléon après sa mort ?

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Oct 2004 20:37 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1983
Localisation : Belgique
...La suite, la suite! :9: :1:

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2004 5:02 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 415
Localisation : Andalousie

:3: Ça vient, mon cher Meaux, juste un petit tour au " Campo Santo " pour le premier novembre et vous aurez tout juste le droit à un petit morceau de la suite. :4:

:diablotin: Comme il s'agit d'une présentation très bien faite, mais dans le style tartine beurrée avec confiture, faut quelques jattes de café pour en venir à bout...il y en a pour quelques jours...

:france: vous aurez de la lecture pour l'Eurostar

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2004 15:22 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 415
Localisation : Andalousie
:3: Comme promis voilà un autre morceau de ce texte de présentation :

:livre: Nous savons bien des choses qui suivent la mort de Napoléon : des témoins ont laissé de longs mémoires et ont rédigé des documents officiels parmi lesquels une autopsie. Nous savons de quelle façon fut vêtu l’Empereur et avec quelles décorations, dans quelles conditions se trouvait son corps et ce qu’il y avait dans le cercueil, en particulier combien de sarcophages furent employés pour protéger son sommeil éternel.

Les pratiques pour l’inhumation de Napoléon subirent des accélérations imprévues à cause de la rapide détérioration du cadavre. Le climat chaud et humide de Ste Hélène ne concevait pas, en effet, le fait de conserver longtemps un corps. On a même du ouvrir largement les fenêtres de la chambre ardente pour atténuer les mauvaises odeurs.
Le visage et le crâne de l’Empereur avaient étés complètement rasés, il fut vêtu avec un uniforme de parade, on lui avait épinglé sur la poitrine les plus importantes décorations. Le célèbre chapeau avec la cocarde tricolore reposait sur ses jambes. Aux pieds on lui avait mis des bas de soie, des bottes avec des éperons d’argent. Dans les coins inférieurs du cercueil on plaça deux vases d’argent, un contenait le cœur et l’autre l’estomac de l’Empereur. Une fois fermé le cercueil de métal celui-ci fut inséré dans un deuxième cercueil en plomb et ce dernier dans un en bois. En tout trois cercueils. Ce sera sur ces données que, plusieurs années plus tard, naîtra le doute…

Napoléon fut enterré avec tous les honneurs dans une petite vallée – la vallée des Géraniums – que lui-même avait désigné. Et là, il resta du moins officiellement pendant 19 ans. Jusqu’au jour où on décida de ramener en France la dépouille de l’Empereur.

En 1840 les Bourbons n’étaient plus rois de France et à leur place il y avait depuis dix ans Louis-Philippe d’Orléans. L’ambassadeur du gouvernement français à Londres avait eu vent des contacts entre les frères de Napoléon et le gouvernement anglais pour la restitution des cendres du souverain à sa famille.
La chose risquait de devenir dangereuse parce qu’un Napoléon enterré hors du contrôle de la monarchie, peut-être même à l’étranger, risquait de rallumer l’opposition bonapartiste qui était encore très forte. De là la décision de gérer, rapidement et en grande pompe, le retour du corps depuis Ste Hélène. :20:

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2004 15:31 
Merci, Diana. :19:

Toujours fidèle au poste, je guette la suite. :17:

:20:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2004 15:37 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1983
Localisation : Belgique
J'aime, j'aime... :2:

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Nov 2004 20:55 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4441
Localisation : Bruxelles - Belgique
Ardu travail de traduction, mais quelle belle récompense pour les lecteurs attentifs que nous sommes !
La suite est attendue avec impatience...
Encore merci Chère Diana pour ce travail de bénédictin. :17: :20:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB